Le court métrage universitaire en fête à Kénitra

Home / media / Le court métrage universitaire en fête à Kénitra
Le court métrage universitaire en fête à Kénitra

Le coup d’envoi de la première édition du Festival du court-métrage universitaire a été donné samedi soir à Kénitra, en présence de grands noms du cinéma national et d’une constellation d’artistes marocains. Première du genre au niveau national, cette manifestation culturelle dont l’ouverture a été donnée par le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, en présence du secrétaire d’Etat chargé de la formation professionnelle, Mohammed El Gharass, du gouverneur de Kénitra Fouad M’Hamdi et du président de l’Université Ibn Tofaïl, s’inscrit dans le cadre de la politique de développement des activités culturelles de cette université visant à promouvoir les valeurs et l’esprit créatif chez les jeunes et étudiants intéressés par les métiers et l’industrie du septième art.
Organisé en partenariat avec le Ciné-Club de Kénitra du 27 avril au 1er mai, le Festival universitaire est une manifestation à caractère culturel et artistique qui s’inscrit dans le cadre des missions de l’université visant à promouvoir l’engouement des étudiants à l’action socio-culturelle et le développement d’un cadre plus adéquat permettant de diversifier et d’encourager autant que possible les activités culturelles et d’en fédérer les initiatives et les moyens. 
Dans une déclaration à la MAP, M. Laaraj a salué l’ouverture de l’université marocaine sur les domaines relatifs à la créativité culturelle et artistique, rappelant que l’université a un rôle important à jouer dans la promotion du cinéma national, non seulement par le biais des recherches académiques mais aussi dans le volet relatif à la mise à niveau de l’industrie cinématographique.
Pour sa part, le directeur du Festival, Youness Taboz, s’est félicité de la tenue de ce premier rendez-vous de cinéma universitaire au niveau national, indiquant que la compétition officielle ouverte aux films de courts métrages de fiction réalisés par des étudiants des universités, des grandes écoles spécialisées et de jeunes adhérents de ciné-clubs nationaux a reçu 35 films depuis le lancement de l’appel à participation en janvier 2019. Il a rappelé la tenue aussi de plusieurs activités parallèles, de tables rondes et d’ateliers axés sur l’éducation à l’image et aux métiers de cinéma et de l’audiovisuel, outre un hommage qui sera rendu à des acteurs en guise de reconnaissance de leurs efforts au service de la promotion du cinéma national. “Il s’agit d’une occasion, d’une chance et d’un intervalle pour l’étudiant de notre université”, a ajouté M. Taboz, notant que la préparation à la vie professionnelle ne pourra être effective et efficace que si l’apprentissage académique est accompagné par un épanouissement personnel et culturel des étudiants, qui “se trouve au cœur de la vision de l’Université d’Ibn Tofaïl”.

Lire la suite sur l’Article

Leave a Reply

Your email address will not be published.